APELLES FENOSA (1899-1988)

Lot 105
1 500 - 2 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 3 250 €

APELLES FENOSA (1899-1988)

PETITE VIOLONISTE 1943
15 x 7 x 5 cm - 5.9 x 2.7 x 1.9 in.
Bronze à patine brune
Signé et numéroté II/5 sur la terrasse
Fondeur Robechi

Bronze cast with brown patina
Signed and numbered II/5 on the base

Provenance:
- Prodhom; Vente publique, Paris, Hôtel Drouot, Juillet 2001

Bibliographie
- Nicole Fenosa, Bertrand Tillier, Jean-Pierre Changeux, Fenosa: catalogue raisonné de l'oeuvresculpté, Flammarion, Paris, 2002, reproduite sous le numéro 254, en page 153 de l'ouvrage (exemplaire similaire)
- Cogniat Raymond, Fenosa, Poligrafa, Barcelone, 1969, p. 86. (exemplaire similaire)
- Leymarie Jean, Fenosa, Genève, Skira, 1993, oeuvre reproduite en page 22 de l'ouvrage (exemplaire similaire)
- Manzano Rafael, «Aproximacion a Apel-les Fenosa», El Noticiero, Barcelone, 26 août 1982.
Ouvrage non consulté

Expositions:
- Paris: Galerie Jacques Dubourg, Fenosa, sculptures, 17-31 mai 1946, 55 sculptures, oeuvre exposée sous le n° 29. (exemplaire similaire)
- Madrid: Bibliothèque Nationale, Apel-les Fenosa, 1973 à 1978, Avril-mai 1979, 169 sculptures, OEuvre exposée sous le n° 27. (exemplaire similaire)
- Paris: Musée Rodin, Fenosa, 10 juin-29 septembre 1980, 105 sculptures, oeuvre exposée sous le n° 20. R. (exemplaire similaire)
- Barcelone:Palau de la Virreina, Apel-les Fenosa, 21 novembre 1983 - 29 janvier 1984, 149 sculptures, oeuvre exposée sous le n°30. (exemplaire similaire)

«Ces formes élémentaires, figées dans le bronze, ne seraient-elles pas l'image du processus créateur cérébral de Fenosa. Ces ébauches sorties des doigts du sculpteur, et si chères à Vieira, insensiblement évoluent d'oeuvre en oeuvre, se simplifient en olivier, en nuage, s'assemblent en arbre aux multiples ailes et trompettes du Monument à Pau Casals, pour surgir avec Oradour dans la figure de la souffrance. La métamorphose chez Fenosa est genèse de sens tout autant que de forme. Sa clairvoyance lui a fait conserver ces étapes du processus créateur, tout autant cérébral que moteur».
Fenosa, séquelle d'une maladie d'enfant, souffre d'une main qui, par moment, échappe à sa volonté. C'est un handicap sévère pour qui «touche, palpe, soupèse de ses mains».
(...) L'enjeu est de dépasser ce quotidien par l'imaginaire créateur, en s'efforçant de vaincre le déficit mécanique.
Fenosa contourne, assimile, maîtrise la difficulté physique par l'exploit cérébral, par une matérialisation insigne de l'émotion. Dépassement de chaque instant, le chef d'oeuvre s'échafaude. Rien n'est plus désormais au hasard, sinon cette part délibérée de variabilité qui féconde notre imaginaire.
(...) «Il n'y a pas seulement la figure humaine dans l'oeuvre sculpté de Fenosa. L'appel à un lignage culturel pétri d'humanité, aux sources de notre vie mentale, y est omniprésent. Certes, le sculpteur observe la nature. Mais celle-ci est enracinée dans une manière de voir, un style, celui d'une Méditerranée qui a produit les figurines crétoises et les tanagras grecques Fenosa expose au troisième Salon «dels Evolucionistes» de 1924. Il n'y a pas désignation plus appropriée de la dynamique créatrice de son oeuvre: fondamentalement évolutionniste, à la fois par sa filiation culturelle au classicisme grec antique et par ses incessantes adaptations à l'actualité la plus vive. Assimilant avec vérité les épreuves les plus rudes de l'engagement au quotidien, Fenosa sait effacer la discorde et nous enseigne la paix.»
Nicole Fenosa, Bertrand Tillier, Jean-Pierre Chagneux, Fenosa: catalogue raisonne de l'oeuvre sculpte, Flammarion, Paris, 2002 p.11.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Cornette de Saint Cyr maison de ventes
6 avenue Hoche - 75008 Paris, France
Agrément 2002-379 / 2002-364
Tél : 33 (0)1 47 27 11 24
info@cornette-saintcyr.com





Quelques résultats