THEO MERCIER (NE EN 1984)

Lot 169
8 000 - 10 000 €

THEO MERCIER (NE EN 1984)

GANG DES PEYOTES, MEXICO CITY, 2012
Objets vodou rituels en béton, medium, métal et cactus
163 x 100 x 45,5 cm - 64.17 x 39.37 x 17.91 in.
Hauteur avec capot en plexiglas: 171 cm

Height with plexiglas door: 67.32 in.
Voodoo ritual objects in concrete, chipboard, metal and cactuses

Provenance:
- Galerie Gabrielle Maubrie, Paris
- Collection particulière, Paris

«Les gens qui connaissent bien Théo Mercier disent souvent, l'air mystérieux et gourmand: «L'atelier de Théo, c'est Byzance». Comme ses sculptures semblent sorties d'un trip sous acid, je me suis préparé à l'inimaginable avant d'appuyer sur la touche Byzance de l'interphone de l'immeuble de la rue du Chemin vert, à Paris, où il travaille. J'avais raison de m'attendre à être surpris: Byzance est en fait une ancienne loge de concierge exiguë en fond de cour que Théo a ainsi ironiquement baptisée. Né en 1984 à Paris, ce jeune artiste semble avoir adopté comme méthode de vie et de travail l'ironie, l'idiotie et l'incongru. Une position difficile dans la vie, comme dans l'art. Duchamp et Picabia ont eu du mal à faire comprendre que ce que l'on prenait pour de la légèreté était une autre façon de penser la gravité. A tout niveau, Théo Mercier est un ovni sur la scène artistique internationale et surtout française. D'abord parce que ses sculptures qu'on les aime ou qu'on les déteste, ne ressemblent esthétiquement à rien de connu. Ce qui est exceptionnel. Difficile de décrire ce mix de couleurs, de formes, de styles qui n'ont rien à voit et qui pourtant forment un tout. Des associations improbables d'entités contraires qui ont pourtant l'air familières, presque humaines, et qui déclenchent du jouissif. Car c'est là que le bât blesse les Français, ses sculptures donnent du plaisir, font rire alors qu'elles sont «sales». Elles mettent en scène la mort, le sexe, la violence, la tristesse. Théo Mercier et à l'opposé de la pensée occidentale traditionnelle. Il est naturellement schizoïde, mettant sur le même plan des notions considérées comme contradictoires: la vie et la mort, la joie et la tristesse, le sexe et la bienséance, l'homme et l'animal, etc. Il est, en ce sens, un des très rares artistes français que l'on pourrait envisager comme un petit-fils des Dadas. Un Dada des années 2010, cela semble irréel»
(Fabrice Bousteau, Extrait de l'entretien ? Chez Theo Mercier, sculpteur en arts seconds ?, BeauxArts Magazine, septembre 2011, pages 84-91)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Cornette de Saint Cyr maison de ventes
6 avenue Hoche - 75008 Paris, France
Agrément 2002-379 / 2002-364
Tél : 33 (0)1 47 27 11 24
info@cornette-saintcyr.com





Quelques résultats