PIERO MANZONI (1933-1963)

Lot 7
50 000 - 70 000 €
Les résultats sont indiqués frais acheteurs inclus
Résultat: 160 920 €

PIERO MANZONI (1933-1963)

MERDA D'ARTISTA, 1961 Boîte de conserve et papier imprimé Signée sur l'étiquette originale Porte le numéro tapuscrit 22 sur l'étiquette originale Hauteur: 4,8 cm - 13/4 in. Diamètre: 6,5 cm - 21/2 in. L'authenticité de cette oeuvre nous a été aimablement confirmée par La Fondazione Piero Manzoni, Milan Provenance: - Collection Claude Gilli, Paris Exposition: - Est-ce bien de l'art ?, Abbatiale de Ronceray, Angers. Exposition du 25 juin au 3 octobre 2005 - Gilli & Co, Musée des Beaux-Arts de la ville de Bordeaux. Exposition du 19 mars au 31 mai 2004 Bibliographie: - Est-ce bien de l'art ?, Elisabeth Couturier, Catalogue de l'exposition à l'abbatiale de Ronceray, Angers 2005. Oeuvre reproduite en page 27 de l'ouvrage PIERO MANZONI MERDA D'ARTISTA, 1961 Réalisées en 1961, les Merdes d'artiste sont aujourd'hui indissociables du mystère qui entoure leur genèse et leur destination première. Si l'on tend souvent à réduire Manzoni à sa drôle de mise en boîte, on aurait tort d'y voir une plaisanterie à part ou une erreur de jeunesse. Non seulement en effet il s'agit d'une oeuvre de maturité (d'un artiste qui certes ne connut jamais l'âge mûr), mais on y trouve, comme digéré et refroidi, tout ce qui a nourri son travail. Le fait artistique, pour Manzoni, est toujours un acte de présence. Entre ses Souffles d'artiste, série de ballons de baudruche sculptés par son propre souffle, et sa performance Dévorer l'art (galerie Azimut de Milan, 1960), au cours de laquelle le public fut invité à manger des oeufs marqués de l'empreinte du pouce de l'artiste, la possibilité d'incarner physiquement l'oeuvre est déjà là. À la lisière du facétieux, la magie n'est pas moins rendue réelle par le pouvoir de la présence et par le désir de faire corps avec la matière. C'est ce principe d'incarnation et de transsubstantiation que les Merdes d'artiste poussent au paroxysme, là où la magie est près de tomber dans la mystification, et la communion dans l'avilissement. Dès lors, l'acte doit devenir pacte pour opérer, tel celui que nous passons ici avec l'artiste en payant à prix d'or la conservation du mystère. Aussi ésotériques que les Lignes tracées sur d'interminables rouleaux de papier puis scellées dans des boîtes cylindriques - comme si nous ne pouvions admettre l'infini sans reliques -, les Merdes d'artiste subviennent donc à notre fétichisme, dont Manzoni a souvent fait la condition d'existence de ses oeuvres. Comme on est parfois tenté de soulever la cape de l'illusionniste, on voudrait en ouvrir une «pour voir» (ce que fit Bernard Bazile en 1989), mais l'on est irrémédiablement freiné par la déception qui ne manquerait pas de s'ensuivre: celle qu'il n'y ait rien, ou autre chose, ou qu'il «y en ait» réellement, et que ça ne vaille plus rien. Peu importe au fond ce que Manzoni nous a concocté, ce qui compte est que nous jouissions du jeu de l'art et que ça nous fasse autant sourire que plaisir. Le plus prodigieux n'est pas tant qu'il soit parvenu à «élever au rang d'art», comme le veut la formule consacrée, ce qui est voué à tomber bien bas (Baudelaire changeait déjà la boue en or que Duchamp exposait son urinoir), mais que ce geste contestataire ait finalement répondu aux attentes de ce rang. Avec ces quatre-vingt-dix échantillons de ce qu'un corps d'artiste peut produire de plus «propre», Manzoni réconcilie sans manières l'exigence d'authenticité avec l'oeuvre en série, confronte l'universel à l'étiquette du particulier, et témoigne du pouvoir inviolable de la signature sur la valeur marchande de l'art. Initialement indexée sur le cours de l'or, la valeur des boîtes a d'ailleurs suivi depuis sa propre voie, signe qu'une oeuvre finit toujours par dépasser sa temporalité, aussi faite de quotidien soit-elle. Augustin Besnier
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Cornette de Saint Cyr maison de ventes
6 avenue Hoche - 75008 Paris, France
Agrément 2002-379 / 2002-364
Tél : 33 (0)1 47 27 11 24
info@cornette-saintcyr.com





Quelques résultats