RARE ET IMPORTANT STUPA ART KUSHAN DU GANDHÂRA…

Lot 139
80 000 - 100 000 €

RARE ET IMPORTANT STUPA ART KUSHAN DU GANDHÂRA…

RARE ET IMPORTANT STUPA ART KUSHAN DU GANDHÂRA CA 3°-5° SIÈCLE Schiste.
H. 156 cm
La richesse des monastères bouddhiques du Gandhâra a très tôt attiré l'admiration des voyageurs et plus particulièrement des pèlerins chinois se rendant sur les hauts lieux bouddhistes du nord de l'Inde. Cette richesse artistique devait être d'autant plus visible que les dévots avides d'acquérir des mérites pour l'évolution de leurs âmes financèrent l'érection de très nombreux monuments et essentiellement de stupas de différentes dimensions.
A leur apparition en Inde quelques siècles auparavant, les stupas épousaient globalement la forme d‘un simple dôme, mais au Gandhâra, probablement sous l'influence de l'esthétique Gréco-Romaine et de l'évolution du bouddhisme vers des formes plus piétistes, leurs structures semblent s'être davantage tournées vers des structures architecturées comme celles-ci.
Compte tenu de sa dimension, celui-ci devait permettre dévots de tourner autour selon le rite de la pradaksinâ, et ainsi commémorer, le parinirvâna du Buddha.
La partie inférieure quadrangulaire, medhi, forme une sorte de terrasse, ornée sur trois faces de décors floraux et supportant sur la face principale un relief emboité présentant des atlantes. Sur la plateforme supérieure est gravée une superbe fleur de lotus épanouie, dissimulée par l'Anda qui vient s'emboiter juste au dessus d'elle. L'anda est composé de quatre éléments circulaires superposés, un lotus épanoui supportant d'autres fleurs vues de profil, une guirlande végétale, un élément gravé d'un motif en damier aplani sur quatre faces, probablement pour fixer des ornements en métal, cuivre, argent ou or, et un dôme gravé de rhizomes et d'une nouvelle fleur de lotus épanouie.
L'harmika carré épouse traditionnellement la forme d'un carré architecturé, et est surmonté de cinq parasols dont le premier est percé pour fixer des parures.
Un panneau gravé d'images du buddha enseignant est emboité sur la face principale au sommet de l'Anda, qui a cet endroit a été brisé, probablement par des chercheurs de trésors en quête des reliques en matières précieuses. Un lion et un éléphant viennent s'emboiter sur les cotés de la base, mais bien que d'époque ne sont probablement pas ceux d'origine. Accidents, manques et quelques recollages visibles.
Les objets de cette typologie et de cette dimension sont d'une insigne rareté dans les collections occidentales.
Provenance:
- Succession de Mr et Mme X (Belgique), collection constituée dans les années 1960 - 1970
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Cornette de Saint Cyr maison de ventes
6 avenue Hoche - 75008 Paris, France
Agrément 2002-379 / 2002-364
Tél : 33 (0)1 47 27 11 24
info@cornette-saintcyr.com





Quelques résultats