DUBUFFET Jean

Lot 135
5 000 - 7 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

DUBUFFET Jean

Lettres à Geert van Bruaene de 1949 à 1964 ”Pour moi c'est tous les jours Noël”.
Ensemble de 43 lettres tapuscrites et manuscrites, 54 pages. Janvier 1949 à janvier 1964. 19 in-4, 22 in-12 et 2 C.P.S et une photographie d'oeuvre annotée.
Signées Jean Dubuffet, jean D., Jean. 10 sont manuscrites entièrement, 10 tapuscrites avec rajouts de lignes manuscrites de 2 lignes à 13 lignes. De Paris, à en-tête de la Compagnie de l'Art Brut, à Vence, à en-tête de ”L'Ubac”. Les lettres manuscrites de Jean Dubuffet sont rares. Très importante correspondance inédite à ce jour adressée à Geert van Bruaene, homme de théâtre, introducteur et initiateur de l'expressionisme, du surréalisme et de l'art moderne en Belgique. Tenancier de galeries et estaminets aux titres percutants et pour le moins resplendissants, du Cabinet Maldoror (1923) à La Fin des Haricots (1959) en passant par La Vierge Poupine, Le Jabot de Pluie, La Délicieuse Aventure, La Fleur en Papier doré, Le Diable par la Queue, où il exposera en décembre 1949 Jean Dubuffet, ce fut là sa première exposition en Europe. Il tenait l'amitié et la haute estime de Magritte et de Marcel Marien, puis celle de Dubuffet, la riche correspondance présentée ici en témoigne grandement. Il s'installera très vite une relation intime et franche, Van Bruaene devenant une figure majeur dans le rapport marchand/artiste voulue par Dubuffet. Nous voyons ici se mettre en place la construction des collections liées à l'Art Brut. Il est très chaleureux et lui offre plusieurs livres, affiches. Il se tourne vers lui pour exposer à Bruxelles, ne voulant plus rien avoir à faire avec Paris. Il accepte d'exposer en Belgique uniquement parce que c'est van Bruaene, qui est l'investigateur. Nous pouvons affirmer que ces lettres nous permettent d'assister à la renaissance de Dubuffet et à sa reconnaissance par le milieu de l'art international. ” Je suis content de ce voyage à Bruxelles pour ce qu'il m'a donné de faire connaissance avec vous. J'aime votre lettre qui est comme son auteur pleine de saveur et de chaleur et de folie et de sève et de jus et je me dis ce van Bruaene là est mon homme et je suis son homme. [...] Merci de vous constituer le légat de l'Art Brut auprès des psychiatres belges. ”. ” Je n'ai pas mis de dédicaces à votre adresse sur les livres; elle y est incluse, vous le savez en pensée. Quand vous aurez regardé ces livres vendez-les. Il faut vendre les choses, vendre jusqu'à sa chemise. Il faut que choses passent de mains en mains et les chemises de dos en dos. ” ” Jusqu'à présent j'ai toujours refusé toutes offres qui m'ont été faites concernant toutes expositions ou participations mais avec toi c'est autre chose. Avec toi je marche. Je ferai tout ce que tu voudras [...] Seulement quand c'est des petites choses sur papier les gens trouvent que c'est des choses mineures; ils sont entêtés avec leurs peinture à l'huile et leurs grands formats ”. ” Cher merveilleux Geert. J'écris par ce courrier à Henri Michaux pour lui faire ta commission et chanter ta louange. N'abandonne pas ton projet d'exposition de Wols. N'abandonne surtout pas ton projet d'exposition de max Ernst. Il faudrait aussi faire une exposition de [Raoul] Ubac. C'est un belge. Et que devient le projet d'exposition Yves Tanguy? ” ” Je travaille très assidument et je sors très peu de ma maison, passant des suites de jours sans mettre mes souliers ”. ” J'ai reçu un exemplaire du numéro récemment paru de la revue ” Cobra ” mais je n'aime pas cette revue. J'ai peu de sympathie pour ces petits jeunes hommes qui la font et qui me paraissent des faux artistes et culturels cent pour cent et d'esprit peu original. ” ” Mon art vise non pas à instituer des fêtes pour distraire de la vie courante mais à révéler que la vie courante est une fête ben plus intéressante que les pseudos fêtes qu'on institue pour la faire oublier. Ce n'est pas la faire oublier que je veux mais la célébrer mise à nu, dépouillée de toute guirlande et toutes choses mises au pire. De là vient le malentendu qui conduit beaucoup de personnes à me croire un trouble-fête. Ces personnes qui n'osent renoncer aux guirlandes dans la crainte que sans les guirlandes il n'y ait plus de fête. [...] mais pour moi il n'y a pas de bien ni de mal ni de mieux ou de pire. J'entends bien célébrer tout. Je suis preneur du tout-venant. ” ” Tu as raison de te plaindre de mes défaillances correspondancières. ”
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue
Cornette de Saint Cyr maison de ventes
6 avenue Hoche - 75008 Paris, France
Agrément 2002-379 / 2002-364
Tél : 33 (0)1 47 27 11 24
info@cornette-saintcyr.com





Quelques résultats